Ce moment de réflexion a permis de croiser les regards d'habitants, usagers, experts et élus.

La soirée s'est déroulée en deux temps :

  • 18h30 - échanges organisés sous forme d'ateliers thématiques.
  • 19h30 - forum-débat entre participants et intervenants.

Les participants de l'atelier "se déplacer en transports en commun" ont identifié les enjeux qui pourraient développer leur efficacité et leur succès auprès du public : la fréquence, les horaires, le confort, les arrêts, le tracé. Des tracés à améliorer ou à développer ont été évoqués pour relier : les zones d’emploi, le centre vers les 5 chemins, les quartiers ouest vers le lycée Sud Médoc, se rendre à l’aéroport. Un prix plus bas pourrait aussi être un levier d’attractivité.

L'atelier "se déplacer en voiture" a évoqué le trafic des poids lourds et la possibilité d’élaborer un schéma adapté. Les participants ont proposé de promouvoir une application pour favoriser le co-voiturage et souhaitent l’installation d’une station de voitures en accès libre. D’autres solutions ont été citées pour améliorer les encombrements : les horaires décalés, le télétravail, pratiqué chez Thalès par exemple.

Enfin, l'atelier "se déplacer à vélo" a évoqué le deuxième plan vélo mis en œuvre par la Métropole avec les objectifs de donner l’envie et les moyens aux potentiels usagers. L’appréhension du partage de la voirie, sur les ronds-points et grands axes a été largement partagée. L’idée a été émise de fermer une partie de la chaussée certains samedis pour permettre un accès facilité du marché à pieds et à vélo.

En deuxième partie de soirée, le débat a permis d’évoquer l’évolution des pratiques, tous modes de déplacements confondus, les nouveaux outils digitaux qui facilitent le stationnement et les déplacements, ainsi que les actions à mettre en œuvre au niveau des collectivités, des employeurs, des particuliers.

Vous pouvez consulter le document de restitution, et notamment la frise de l'agenda des mobilités, en cliquant ici.