Retrouvez votre ville sur les réseaux sociaux :

  • facebook
  • youtube

Accédez aux publications municipales :

accedez aux publications

Consultez l'agenda de la ville :

accédez à l'agenda

Les déchets alimentaires

Le tri et la réduction des déchets au menu dans les écoles

Le dossier mijotait depuis plusieurs mois à la mairie.
Suite à des pesées de restes de repas réalisées en avril-mai 2013 dans trois écoles de la commune - qui avaient permis de mettre en évidence une production annuelle moyenne de 40 tonnes de déchets alimentaires - un groupe de travail composé d’agents et d’élus de la Cuisine centrale, de la direction de l’Éducation et de la mission Agenda 21 de la Ville entame des tests afin de  mettre en place des actions durables contre le gaspillage alimentaire dans les écoles.

Soutenu par la Cub et par l’association Crepaq, ce groupe de travail accompagne depuis début janvier une école test : l’école de Cérillan.

Ainsi, une sensibilisation au tri des déchets a été proposée par les agents de la Cub  auprès des personnels de la Cuisine centrale, des agents périscolaires, des enseignants et des élèves.
Durant une semaine, tous les midis, les premières pesées sont effectuées : le groupe de travail s'est réuni pour déterminer les actions de sensibilisation à réaliser auprès des enfants et les actions de formation à proposer aux personnels de la cuisine et aux animateurs périscolaires (de la fabrication des repas à leur consommation).

En février-mars 2014, ces actions seront mises en place à l’école de Cérillan.

Exemples : les enfants devront juger au moment du service la quantité qu’ils seront capables de manger sans gaspiller ; un travail sera réalisé sur la présentation des aliments et leur préparation (légumes crus ou cuisinés différemment...), sur le temps nécessaire à passer à table, etc. Un « gâchimètre » sera aussi installé afin de quantifier sur une semaine le pain gaspillé.
Fin mars de la même année, de nouvelles pesées seront réalisées afin d’analyser l’efficacité des actions, présenter leurs résultats et, à terme, les mettre en place dans les autres écoles, en partenariat avec les cuisiniers satellites, animateurs périscolaires, directeurs d’écoles et, enfin, les parents d’élèves.

Gaspillage alimentaire à l'école de Cérillan : les premiers résultats

Afin de lutter contre le gaspillage alimentaire, la ville de Saint-Médard-en-Jalles mène actuellement une expérimentation à l'école de Cérillan.
Dans le cadre de ce projet, soutenu par la Cub et le Crepaq, les premières pesées ont eu lieu du 13 au 17 janvier 2014.
Et les résultats sont sans appel : 151 kilos de déchets alimentaires ont été produits, soit 164 grammes par repas et par élève. La moyenne nationale étant de 167 grammes, ces résultats encourageants restent tout de même insuffisants pour la collectivité, qui a donc pris de nouvelles mesures.

  • Pour les élèves : des animations de découverte de légumes, souvent mis de côté, et de l'équilibre alimentaire sont programmés pour susciter leur curiosité et leur intérêt. Durant les vacances scolaires, trois groupes d'enfants des accueils de loisirs Louise Michel et la Grange à Léo ont visité la cuisine centrale lors de la préparation des repas afin de mieux comprendre leur élaboration. Ils devront ensuite créer des affiches pour expliquer à leurs camarades ce qu'ils ont compris et appris durant cette sortie pédagogique.
  • Du côté de la cuisine centrale : la question des quantités et de l'assaisonnement est au cœur du sujet. Servir de plus petites assiettes et adapter les recettes semble être l'une des solutions. Les barquettes non ouvertes pourront également être distribuées à la banque alimentaire du CCAS, pour renforcer le caractère solidaire de ce projet.
  • Enfin, du côté des personnels périscolaires : une évaluation plus précise du nombre de repas à préparer pour la semaine permettra de réduire considérablement le gaspillage alimentaire. La sensibilisation des parents et des enfants sera également à l'ordre du jour très prochainement.

Une seconde pesée est effectuée du 10 au 14 mars afin de juger l'efficacité de ces mesures.

Lutte contre le gaspillage alimentaire

La ville souhaite lutter contre le gaspillage alimentaire qui représente 40 tonnes par an, ce qui correspond à 18 000 euros.
Pour cela, un comité de pilotage, dirigé par Arnaud Garnier, Conseiller municipal en charge de la Cuisine centrale a été constitué et s’est déjà mis au travail.
Les parents d’élèves élus ainsi que les directeurs d’écoles seront invités à participer à la prochaine réunion afin de recueillir leurs idées et de poursuivre ce travail en concertation.

Une étude menée sur le site test de l’école Cérillan par Bordeaux Métropole et le CREPAQ (Centre Ressource d’Écologie Pédagogique d’Aquitaine) permet de dresser un premier bilan qui sera présenté lors de cette rencontre.

Des solutions seront mises en œuvre à la rentrée 2016. Elles passent notamment par l’utilisation d’un nouvel outil d’inscription en ligne.