Retrouvez votre ville sur les réseaux sociaux :

  • facebook
  • youtube

Accédez aux publications municipales :

accedez aux publications

Consultez l'agenda de la ville :

accédez à l'agenda

Mesures et objectifs

Les membres des différents dispositifs de veille échangent régulièrement lors de rencontres et d’actions mises en place afin de prévenir les risques liés à la sécurité et la délinquance.

De véritables cellules de réflexion

  • des réunions de travail, des temps de rencontre lors desquels sont mis en avant les problèmes ou événements à venir qui seraient susceptibles de provoquer des troubles en terme de délinquance ;
  • des réunions publiques qui permettent d’aborder un problème dans son ensemble lorsque plusieurs indicateurs sont en état d’alerte ;
  • des réunions thématiques, espaces de réflexion sur des sujets bien précis (comme la concrétisation d’un lieu d’expression libre autour du graffiti ou du tag urbain).

Des actions pour une meilleure prévention

Tout au long de l’année, des mesures destinées à prévenir les risques sont mises en place :

  • perpétuer et étendre l’opération tranquilité-vacances, destinée à renforcer la surveillance des habitations particulières et des commerces durant les congés. Cela constitue un dispositif de dissuasion efficace. Toutefois, ce dispositif est largement sous utilisé malgré sa médiatisation ;
  • signature d’un arrêté interdisant la consommation d’alcool sur la voie publique du 1er juillet au 30 septembre ;
  • mise en place d’ateliers de pratiques citoyennes dans les quartiers et des chantiers « citoyens » sur la commune par l’association Tepacap (Prado) ;
  • assurer une présence de proximité dans les quartiers au quotidien avec les associations partenaires de la ville : le centre social et culturel l'ASCO à Hastignan, le centre social et culturel la maison d'animation des jalles à Magudas et le centre d'Animation de Feydit à Corbiac et Gajac ;
  • intervention de la police municipale auprès des classes de CM2 dans le cadre de la prévention routière. Cette initiative a pour objectif de sensibiliser les jeunes sur les bonnes habitudes et les comportements à adopter avant leur admission au collège ;
  • prévention sur les dangers d’Internet prodiguée auprès des classes de 5e du collège François Mauriac à Hastignan et des classes de 3e et 2nde du lycée Duperrier par les animateurs de l’espace Jeunes Cyber-base. Ces rencontres mettent l’accent sur les dangers que peuvent représenter les réseaux sociaux, les téléchargements et le happy slapping (pratique consistant à filmer l’agression physique d’une personne à l’aide d’un téléphone portable) ;
  • le « Lokal », ouvert en juin 2011, constitue au quotidien un lieu, certes d’animation, mais aussi de médiation auprès des jeunes et des riverains ;
  • poursuivre le projet santé dans les établissements scolaires : sensibilisation sur les phénomènes d’addiction (tabac, alcool, drogue).

Ainsi, la Ville continue à actionner les leviers nécessaires à une meilleures prévention au quotidien et assurer un climat de médiation social serein et pérenne.

Rappel à l'ordre

Jacques Mangon, maire de Saint-Médard-en-Jalles, vice-président de Bordeaux Métropole Marie-Madeleine Alliot, procureur de la République ont signé la convention à propos du rappel à l'ordre le lundi 26 janvier au tribunal de grande instance de Bordeaux.

Ladite convention revêt un double objectif :

  • préciser le champ d’application du rappel à l’ordre ;
  • garantir une cohérence entre l’action de la mairie et celle du parquet de Bordeaux en matière de prévention de la délinquance.

Conformément à la loi du 5 mars 2007 relative à la prévention de la délinquance et dans le cadre de son pouvoir de police, le maire, ou son représentant, peut procéder à un rappel à l’ordre à l’encontre de toute personne, auteur de faits susceptibles de porter atteinte au bon ordre, à la sûreté, à la sécurité et à la salubrité publiques dans la commune.

Cela peut concerner principalement :

  • les conflits de voisinage ;
  • l'absentéisme scolaire ;
  • certaines atteintes légères à la propriété publique ;
  • les incivilités ;
  • les incidents aux abords des établissements scolaires ;
  • certaines contraventions aux arrêtés du maire portées à connaissance;
  • certaines nuisances sonores ;
  • certains écarts de langage...

Après consultation du parquet, l'auteur présumé du fait sera convoqué à un entretien en présence du maire, ou du représentant, qui pourra proposer si besoin une réponse éducative.

Les modalités de mise en œuvre de cet outil de prévention de proximité sont définies dans un protocole, de même que son suivi. En effet, un bilan sera réalisé par la ville et transmis au parquet de Bordeaux.